Dimanche 11 janvier 2009 7 11 /01 /Jan /2009 10:27

Pourquoi contruire une serre ?

 

Après une porte ouverte organisée par des amis dans leurs ferme ou je présentais une serre autoconstruite . J'ai du répondre à des dizaines de questions sur la construction des serres et  la production en serre

Cela fait maintenant dix ans que j'utilise, construit ou améliore des serres pour mon plaisir après dix ans d' utilisation comme professionnel. Je produit 80% des légumes de consommation en bio pour une familles de cinq personnesavec un jardin de 120m2 et une serre de 32 m2 pour un coût annuel de +/- 100€ et avec une production estimée de 1600€ et je pense que je reste modeste dans mes estimations !

 Dans ce blog j'espère pouvoir vous transmettre ma passsion pour ce hobby et le maximum d'information pour que vous puissiez construire à moindre coût (100 €)  une serre et l'utiliser  le plus efficacement

 

avantages et inconvénients d'une serre par rapport à un jardin

 

 

jardin extérieur

serre

Coût

productivité


confort de travail

 

 

 

parasites

 

 



plaisir

 

 

 

 

entretien

faible

faible

 

faible

 

 


 

variable

 



 

un peu

 

 

 

 

moyennement fréquent mais lourd bêchage, desherbage

Plus important

trois fois plu importante qu'un
jardin et mieux étalée dans la
saison
génial ! sol sec,température
agréable toute l'année, invasions
 des adventices faciles à maitriser
,sol aéré travail du sol minime etc

 

beaucoup plus facile à maitriser
du fait du faible espace et des
conditions optimales de croissance
pas ou peu de mildiou ou d'oïdiums

 

beaucoup ! tomates de juin à
décembre et plus, plantes
aromatiques toute l'année,
 raisin tous les ans, bains de
soleil en hiver etc

 

plus fréquent mais léger en effort et en temps



Par Christophe - Publié dans : introduction pourquoi créer une serre
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 11 janvier 2009 7 11 /01 /Jan /2009 10:36

 

Pour construire une serre d'amateur de nombreux éléments importants sont à prendre en compte

 

 1)La contruction est elle autorisée à l'endroit envisagé?

Pour être clair avec ce point il faut aller voir à la mairie


2)que veut on y faire ?

-une serre froide ( pas de chauffage donc il peut y geler) il vaut mieux déjà envisager une alimentation

 électrique pour la mettre hors gel ou mettre en place un systême d'arrosage automatique

-une serre chaude (comment la chauffer), il faut automatiquement prévoir une alimentation électrique

-production de légumes, fruits, fleurs, arbustes arbres

-bain de soleil, repas, bricolage etc


3)La position de la serre sur le terrain

-le sens

axe Est Ouest Les plantes hautes devront être plantées au nord pour laisser tout l'ensoleillement aux

plantes cotés Sud. L'ensoleillement maximum du coté sud  favorisera les culture précoces  mais il

 faudra y éviter les plantes hautes

Axe Nord Sud étagement de végétation Sud Nord difficile à déconseiller

 

-exposition au soleil

Dans une serre il y à trop de soleil et de chaleur en été et pas assez le reste de l'année. Il est toujours

 intéressant de l'associer avec un rideau d'arbres à feuilles caduques  au sud (qui tombent l'hiver) et

ombrent la serre l'été en protégeant les plantes et le plastique d'un éxcès de soleil  et de vent

-distance avec le point d'eau le plus proche

Le sol d'une serre ne reçoit aucune précipitation naturelle (entre 400 et 800l par mètre carré selon les

régions et les années) il faut donc lui apporter beaucoup plus d'eau qu'un jardin même si ce milieu

 fermé limite l'évapotranspiration (transpiration des plantes et du sol)

Il faut d'ailleurs dans les premières années vérifier l'état de secheresse du profil cultural (les 30 premiers

 cm du sol, un fer de bèche) en faisant une fosse de même profondeur. Il faut si c'est possible récupérer

l'eau tombée sur la serre

-distance avec le point d'électricité le plus proche

Assez rapidement le désir de hâter ses cultures et de garder ses plantes gélives

 (géraniums, tomates, pétunias, etc)va vous ammener à vouloir chauffer votre serreet le chauffage

électrique est le plus rationnel, le système d'arrosage automatisé est un autre problême. Attention,

 le milieu de la serre est humide il ne faut jamais y installer un système électrique bricolé,

 toujours passer par un spécialiste électricien un disjoncteur différentiel 30mA en tête es

t obligatoire.

 

-exposition au vent attention à la fixation au sol si vous êtes dans une région ventée utilisez des

 rideaux d'arbres, limitez le batage de votre film plastique en le maintenant par dessus et par

dessous par des cordes

 

4)Les dimensions

-hauteur  en été l'air chauffe et à tendance à monterune serre haute(plus de 2.5 m) et avec des

ouvertures en haut au Sud et en bas au Nord favorise cette convection naturelle et permet une

 climatisation naturelle, de plus une serre haute stoche plus de chaleur et se refroidi moins vite

la nuit. Je l'ai vérifié très souvent gain en hauteur=gains de productivité. de plus n'oubliez pas

 que sous serre la hauteur naturelle d'un pied de tomate est de 3 à 5 m. Monter une serre à 4

 ou 5 m n'est pas un luxe et plaisir quelle atmosphère.L'hiver un voile en non tissé à 2m permettra

 de mieux benéficier de la chaleur du sol

-largeur elle sera calculée en fonction de la largeur de vos planche(longueur d'un bras) et des zones

de circulation (largeur d'épaule)

-longueur plus c'est long meilleur est l'ensoleillement, et plus rapide est la perte thermique dans la

nuit (proportionnelle à la surface en contact avec l'air) à vous de voir, les maraichers vont de plus

 en plus vers des forme compactes pluritunnels pour limiter les gelées la nuit à vous de voir

-surface pour une famille de 5 personnes recherchant une autonomie en légumes sur toute l'année

 une serre de 30 à 40m2 me parrait suffisante (complété par un jardin de 200m2) à vous de voir

 mais surtout ne descendez pas trop en surface vous seriiez déçu sous 10 m2 carrés cela n'a plus

beaucoup de sens

-volume Privilégiez la hauteur par rapport à la longueur, mais c'est aussi une question de goût

 

5)Les aménagement intérieurs

table de travail

Elle est quasiment obligatoire pour repiquer rempoter etc

rangements outils et matériel il vous fera gagner du temps et de l'energie, on perd peu de chose

en serre mais nous sommes dans un milieu confiné, lemoindre pot dans une allée est gênant alors

 une binette, attention aux chutes

distribution d'eau  il faut avoir de l'eau à proximité une arrivée d'eau et/ou un stockage sont vitaux.

 De plus l'eau stockée dans les serres sert de volant thermique et égalise les températures jours nuit,

les anciens le savaient bien

ombrière toujours utiles. simplement posée sur les plantes ou plus en hauteur ellesgardent la chaleur

du sol

 

6)Les aménagements extérieurs

récupération et stockage d'eau Je n'ai rien trouvé de génial, je cherche mais c'est vital

rangements outils et matériels à prévoir impérativement

circulation autour de la serre il faut pouvoir circulerautour de sa serre pour la réparer ou desherber.

 il faut si possible bacher sur 0.5 m autour de sa serre pour limiter l'arrivée des racines traçantes

chiendent, framboisirs, rutabagas,menthe ils "sentent" la chaleur et l'humidité er deviennent vite envahissant

 

7)Comment veut on la voir évoluer

prévoir dès le début une extention généreuse, c'est un virus implacable !

8)Si on veut la détruite, contraintes de recyclage et de transports de ses éléments

Un film 200 micron bien protégé du battage et du soleil dure largement plus de 5 ans et plutôt 10 alors

un 300 micron tramé.

Prévoyez toujours un accès facile autour de votre serre et des dégagements pour étendre ou démonter.

 mes bâches sont en général en partie recyclées en chassis ou morceaux pour des serres plus petites de

 collègues.

 

 

Par Christophe - Publié dans : construire sa serre en 2 jours
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 11 janvier 2009 7 11 /01 /Jan /2009 10:44

 

La construction de la serre

 

                          Tableau matériel

 

matériel

utilisation

dimensions

quantité

prix

poteaux de cloture le plus droits possibles

montants verticaux

3 à 4m

9

 

 

1/2Bastaing

pannes, étais, chevrons 

7m

6

 

tasseaux 4*1

2à 4m

20m

 

corde polypropylène

brider le plastique à l'extérieur

50kg de résistance

40m

 

fil de fer solide ou sanglette

 soutenir le plastique

 

 

40m

 

equerres métallique

lier les pieces en bois

 

20

 

bidons de 20l, parpaing pleins, ancrage au sol

lest pour la corde polypropylène

mini 30Kg

10 

 

vis à bois autoforeuse

fixer plastique entre tasseau et structure

2.5mm

200

 

pointes

lier les pièces, fixer tasseaux

divers de 4 à 150mm

100

 

 

plastique

mini180microns,
résistant aux UV 

10*7m 5*7dessus, 2fois 3*3m cotés

 

tire-fonds

lier les piéces entre elles

100mm

40

 

 

 

 

 

 

 


 

Déroulement




equipe 1                                                                          equipe 2

Tracer au sol                                                                    visser et coller les tasseaux sur un bord de bache

 

positionner les poteaux                                                     tracer et découper grossièrement et large les deux ex

Les en foncer en réglant la hauteur et la verticalité                trémitées et le dessus dans la bâche

Recouper à niveau le haut  à la tronçonneuse

Fixer les pannes les étaits et les béquilles                            préparer les pierres et la fixation des cordes

Fixer la bache entre les tasseaux vissés sur l'armature           fixer les ficelles

Couper l'excédent de bache                                                passer la corde au dessus de la bache enzig zag et la

                                                                                        fixer aux deux bouts

Visser coller les tasseaux en bas de bache sur les 3
cotés restants. les

deux grands cotés pourronts être relevés de quelques
decimètres et callés sur des parpaings,

le troisième coté servira de porte

 

Remarques :

 

Choisir une journée sans vent si possible

 

Les ½ bastaings peuvent être avantageusement remplacées par des gaules
le plus droites possible coupées en deux, en longueur

 

Pour les liaisons on peut utiliser soit les équerres métallique, soit des béquilles bois et des entures

 

Cela peut aller très vite si on a du monde 3*34personnes organisés en deux équipes du matériel plusieurs visseuseset perceuses plusieurs escabeaux, et tout  le matériel bien préparé et en place.1/2 journée
de travail de préparation(achats transport du matériel, mise en place des poteaux  ½ à 1 journée maximum de montage

 

La bâche va battre avec le vent, il ne faut rien sous elle qui puisse la couper une fois montée

 

Le vent va la pousser il faut assurer la triangulation, avec des barres transversales en biais sur les grands cotés (2*6m)ou des tendeurs métalliques, ou des étaisd'entrait

 

Si il n'y a pas d'accès tracteur il faut une tarrière à poteau  ou les fixer dans un plot de beton

 

La serre faite ainsi c'est du solide on peut faire plus léger

 

Adresse pour serres professionnelles Crysland 4.8*3.2  800 à 1000 €ils ont un site internet tel 0298597287

 

Leurs serres de base sont faites pour être montées bâche enterrée sur les cotés il faut les adapter (tasseaux et cordes)

 il faut compter ½ journée à une journée à plusieurs pour  réaliser le montage.

 Ou alors il faut acheter des serres plus évoluées et donc plus chères 1000 à 1500€ avec enrouleur de baches sur les cotés
Par Christophe - Publié dans : construire sa serre en 2 jours
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 11 janvier 2009 7 11 /01 /Jan /2009 10:55

Les outils du serriste amateur

 

une bonne binette coté plat et à dent (serfouette) et/ou une bèche rotative La règle Un bêchage au début à 30 cm puis binage,

 bèchage léger paillage lourd. Le sol n'est jamais tassé (faire des planches étroites) par le pied ou par la pluie, les racines et le

s vers font le reste. Un gros tournevis plat fait merveille pour le desherbage

un petit pulvérisateur, ceux pour faire les vitres font l'affaire,10%d'alcool,90%d'eau , une goutte de savon ou de liquide

 vaisselle et vou éliminez la majorité despucerons et aleurodes (mouches blanches)

des planches pour délimiter et surélever les planches de culture

des ficelles pour faire monter tomates, concombres, melons en enroulant les tiges autour de celles-ci etc

un sécateur à partir de juillet il faut tailler son chemin toutes les semaines, c'est la jungle

Paillage et là on rigole plus, les mesquins dehors, mini10 cm, pas de maxi.au début de mes serres j'utilisais différents systèmes

 d'arrosage automatiques, mais très rapidement le paillage lourd s'est imposé paille, pelouse, feuilles branches d'arbres coupées

, compost le peu est l'ennemi du bien.

Le paillage:

apporte les éléments minéraux

protége le sol de l'arrosage

empèche le ruissellement

stocke l'eau des arrosages abondants et espacés une fois par semaine

bloque les adventices

récupère l'eau de condensation

nourri la microfaune du sol

régule l'humidité et le température de la serre

régénère et enrichit l'humus du sol

favorise les taupes et les mulots, qui labourent le sol gratos et permettent une infiltration massive de l'eau dans le sol, détruisent

partièllement quelques semis. les premières me gènent peu, les deuxiémes se limitent avec quelques grains empoisonnés

Quelques cartons qui placés en hiver évitent la multiplication des adventices et se décomposent

Le thermomètre si possible à minima maxima

dufilm non tissé type P17 pour protéger les plantes du froid, proteger les aérations des parasites guèpes frelons etc

Par Christophe - Publié dans : les outils du serriste
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 11 janvier 2009 7 11 /01 /Jan /2009 11:00

Les problèmes

 

Le vent  :fixez bien votre serre au sol, bridez votre bâche avec des cordes scellées dans des plots de béton  et passant en dessous et au dessus de la bache. Votre bache plastique doit être posée et terminée dans une journée. la puissance du vent dans une serre non fermée est énorme. Si vous ne perssez pas pouvoir terminer la pose de la bache, démontez ce qui est en place, cela va très vite et calez votre bache au sol avec des parpaings.

 

Les guèpes et frelons  :ne leur laissez jamais goûter à votre raisin ils auraient la même conclusion que vous c'est bon !protégez vos ouvertures d'aération avec du non tissé attirez les autre par avec des pièges à l'exterieur, éliminez les premiers individus au printemps avec des pièges ils n'indiquerons pas la bonne adresse à leurs collègues de retour au nid.

 

La surchauffe: les feuilles de vos tomates retombent toutes molles, elles on eu chaud arrosez immédiatement et aérez jamais plus de 35 °C, 25°C c'est idéal pour vous et pour les plantes, si vous n'êtes pas à l'aise dans votre serre les plantes non plus un paillage lourd bien arrosé et une bonne aérations sont vitaux !

La chaleur monte trop arroser,ouvrir au maximum, passer la serre au blanc d'espagne ( platre fin vendu pour blanchir et nettoyer les vitres) avec un pulvérisateur, ombrer avec un filet ou un non tissé à l'intérieur ou à l'extérieur

 

Les puçerons et aleurode; limitez les populations. ATTENTION LES INSECTICIDES MEME BIO SONT DES POISONS ET SONT BEAUCOUP PLUS TOXIQUES EN SERRE POUR VOUS ET POUR LES PLANTES. JE N 'EN UTILISE PLUS; ET MES AMIS PROFESSIONNELS NOTAMMENT BIO SONT EXTREMEMENTS PRUDENTS AVEC CEUX CI. La différence entre un insecticide bio et non bio c'est qu'il est biodégradage mais cela reste un produit toxique pour les animaux donc pour vous.

 

Des taches brunes  ou blanches  (voir photos) sur vos feuilles de tomates par temps humide : c'est le mildiou aérez votre serre, coupez les feuilles et le cas échéant les plantes attaquées, traitez avec une bouillie cuprique (bouillie bordelaise), aérez votre végétation en éliminant les feuilles hautes touchant la bache; L'ambiance doit être lumineuse et aérée "méditéranéenne", pas tropicale, je n'ai jamais perdu un pied de tomate par le mildiou avant octobre. En serre ce n'est pas une malédiction, c'est un incident .Secheresse : le sol ne doit jamais être complètement sec, paillez, arrosez  même en hiver




 Vous pouvez voir la tâche brune de mildiou, celle-là je ne l'ai même pas enlevée j'ai juste aéré la serre  et traité tout le monde à la bouillie bordelaise (sulfate de cuivre). Si je voit qu'elle se développe ou que d'autres apparaissent je  couperai la foliole attaquée ou la feuille avec une paire de ciseaux













Vous pouvez voir sur cette feuille de concombre de petites tâches blanches comme du coton c'est un oidium, même traitement que ci dessus pour le mildiou






Par Christophe - Publié dans : problèmes et solutions
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 11 janvier 2009 7 11 /01 /Jan /2009 11:09

Calendrier des travaux d'une serre

 

 

 

Pour organiser un planning de travail sur une serre il faut s'inspirer du planning normal d'un jardin dans votre région et prendre compte de "l'effet serre"

 

la  serre capte le rayonnement solaire ce qui augmente la température dans celle-ci:

belle journée d'été +10 °C (attention ça monte très très vite au printemps( de 5 à 30° en quelques jours)

ATTENTION AUX JOURNEES D ETE ORAGEUSES fermez votre serre arrosez, le vent est le principal danger

belle journée d'Hiver +5 °C

 journée d'été  couverte+5 à +10°C

  journée d'hiver couverte entre 0 et +5 °C

au bout d'un certain temps de temps froid et couvert il n'y a quasiment plus de gain de température

 

La serre capte le rayonnement terrestre du sol, ce phénoméne est amplifié par l'utilisation de non tissé couvrant les plantes on peut gagner quelques degrés en hiver et éviter le gel

 

La serre freine les pertes thermiques dues au vent ce qui est un avantage en hiver et un défaut en été

 

La serre garde la chaleur emmagasinée le jour pour la rendre la nuit empèchant le gel l'hiver la nuit

 

La serre limite les pertes d'eau par évapotranspiration, les plantes poussent avec moins d'eau

 

La serre intercepte une partie du rayonnement solaire notamment quand on la blanchi au blanc d'espagne

 

En résumé et en pratique elle augmente les périodes de culture par exemple chez moi:

 

légume

jardin

serre

salade

mars à novembre

toute l'année

tomate

fin juillet à septembre

juin à  décembre

persil

mars à décembre

toute l'année

 

Ce sont des valeurs moyennes pour la Sarthe, ma serre  et moi. Un mois de plus avant et après. Des collègues avec une double paroi, en enterrant leur culture ou en utilisant des couches chaudes font beaucoup mieux il n'y a pas de limite pour les passionnés !
Par Christophe - Publié dans : Le calendrier d'exploitation d'une serre
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 11 janvier 2009 7 11 /01 /Jan /2009 11:12

Conclusion

 

Une serre autoconstruite permet pour un investissement de +/- 100€ de produire à surface égale 3 fois plus de légumes au moment ou on a justement besoin de légumes frais et ou ils coûtent le plus cher. la serre est amortie en à peine 3 ans

 Cette production se fait dans des conditions de confort qui n'ont rien à voir avec un jardin classique.

 Elle demande quand même un suivi plus régulier qu'un jardin, mais quel plaisir de travailler tranquillement dans sa serre à 20 degré au printemps parmi ses légumes qui poussent et dans une terre tiède alors que vos collègues s'échinent dans une terre grasse, humide et froide sous la pluie et le froid.

Ce blog à commencé en janvier 20008 le contenu s'enrichira au fur et à mesure notamment d'illustrations et de points tecniques complémentaires et notamments de nombreuses photos de serres autoconstruites

Par Christophe - Publié dans : construire sa serre en 2 jours
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 11 janvier 2009 7 11 /01 /Jan /2009 11:14

situation, orientation et piquetage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

placement et enfonçage des poteaux







mise en place de la charpente

Par Christophe - Publié dans : construire sa serre en 2 jours
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 25 janvier 2009 7 25 /01 /Jan /2009 10:08

vue de la serre dans son ensemble, une seule feuille recouvre la serre il faut limiter les coupes et les arêtes. Le bord des pannes sablières et faitières on été rabotées. Des sacs de sable stabilisent le bas de la porte. Au moment de cette photo la serre a déjà un an et subi de nombreuses intempéries sans signe d'usure.




 

 

                                                                                                                                 

 








les tasseaux vissés servent à fixer la bache par serrage, les couper partiellement ou totalement pour les adapter aux courbes, une vis tous les 20 ou 30 cm, les vis sont préférables aux pointes car elles permettent un repositionnement de la toile. utiliser si possible des vis autoforeuses




 

 

 

 

 

 














Le bas de la bache est pincée entre des tasseaux vissés, roulée autour des tasseaux et calée sur des parpaings dont les 3 arètes permettent de définir 3 hauteurs, les parpaings permettent de caler la bache l'hiver et en cas de vent, un parpaing par m est largement suffisant. Noter la longueur supplémentaire de bâche qui permet un bon calage, les tasseaux verticaux s'arretant à 30cm du sol permettant de remonter la bache


 

 

 

 

 


















fixation simple et robuste par cales et pointes, observer les pannes et les chevrons sont de niveau pour ne pas user précocement la toile. utilisez de preférence du bois non traité


 

 






















systême de fermeture  de porte simple et efficace, la porte comme les cotés relevables doit se poser sur le sol pour être calée par des poids, elle doit dépasser son cadre en bas et sur les cotés pour faire étanchéité au vent.


 

 

 

 












La bache doit être bridée par des cordelettes tendues en dessus et au dessous (ici de la ficelle de Big bag). Elles servent ensuite à sus pendre les supports de plantes grimpantes


 

 

 

Par Christophe - Publié dans : différentes serres autoconstruites
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 31 janvier 2009 6 31 /01 /Jan /2009 11:48

Quelle serre pour demain

 

Le passé

 

Les premières serres étaient des structures lourdes et coûteuses faites d'un soubassement en pierre surmontées d'ossatures de bois et/ou de métal.Elles étaient par exemple merveilleusement bien pensées et construites. comme exemple je vous donne cette illustration de l'encyclopédie de Diderot et d'Alembert. Observez bien cette serre hollandaise merveille de la technologie de l'époque

.


 



















La verrière et la pente de son toit faites pour maximiser le flux solaire  l'hiver quand le soleil est bas sur l'horizon et au contraire l'arrêter quand il dépasse la pente du toit et est en excès au printemps et en été.

Les murs lourds au nord qui stockent la chaleur de la journée pour la restituer  la nuit

Les murs latéraux  inclinés vers l'arrière pour laisser rentrer le soleil du matin et du soir et stocker la chaleur.

L'orientation de cette serre doit être sud sud est pour profiter du soleil du matin au moment ou le risque de gel est maximal

La réserve d'eau qui a le même rôle  de stockage de chaleur que les murs et qui est en général alimentée par une gouttière  tracée dans le mur d'appui devant la verrière et une gouttière sur l'arrière du toit.

 

les végétaux placés  sur  des étagères en pente pour recevoir le maximum de flux solaire les plus hauts en arrière.


Le chemin de circulation au moitié de la verrière qui permet de couvrir les vitres la nuit en hiver pour ne pas perdre de chaleur et le jour en été pour limiter la chaleur

 

Le  poêle incrusté dans le mur et qui chauffe celui-ci souvent par des conduits de cheminée complexes. Lui même est constitué souvent de deux parois de briques séparées par du sable pour augmenter sa masse

 

La structure aussi haute que large pour maximiser le flux solaire

 

Le présent

 

La révolution des films plastiques, solides et résistants aux UV à permis de diminuer fortement le coût des serres et d'appliquer cette culture à des  produits de faible valeur ajoutée comme les légumes.

 

Les particuliers se sont intéressé à ce type de culture et on a fabriqué pour eux des tunnels plus petits inspirés des serres professionnelles.,ceux-ci sont hélas coûteux et souvent inadaptés.

Trop bas, mal aérés, la surface de plastique au contact de l'air par rapport au volume stocké est très importante. Plus la serre est petite plus elle se refroidi et se réchauffe vite amplifiant les variations thermiques naturelles et provoquant de plus des phénomènes de condensation importants qui favorisent les maladies cryptogamiques (dues à des champignons,mildiou, oïdium, fonte des semis)
. Les aérations sont situées aux extrémités ou en bas ce qui est insuffisant.

Les montants métalliques chauffent vite au soleil et dégradent le film plastique.

 

Enfin beaucoup d'inconvénients qui expliquent les carcasses de serre abandonnées qu'on voit au loin au fond des jardins

 

L'avenir

Une utilisation rationnelle du film plastique sur ossature bois permet de réaliser des serres solides, économiques rationnelles et durables tout en laissant libre choix sur la forme et l'association avec d'autres matériaux. Murs massifs de terre crue ou cuite au nord, récupération d'eau sur ces murs permettant une auto-irrigation, récupération de l'eau d'évapotranspiration par condensation la nuit en zone sèche,récupération de vieux doubles vitrages.
Elle permet de plus de construire des serres adaptées au climat local et au besoin de chacun

L'avenir est ouvert à nous de l'utiliser .


Par Christophe - Publié dans : L'avenir des serres autoconstruites
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

Derniers Commentaires

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus